Une génération complètement différente des milléniaux, la Génération Z, pour qui les nouvelles technologies font partie intégrante de leur socialisation, a un portrait qui valorise l’entrepreneuriat, la diversité, et le plaisir au travail. En effet, la Génération Z (1995-2016), le groupe de ‘jeunes’ aussi appelé la iGen ou la Génération C (C pour communication, collaboration et créativité), compose 18% de la population canadienne. Ils sont ceux qui connaissent le mieux le petit monde des réseaux sociaux. Ce monde électronique contient plus de 68% de la population canadienne. En hausse à chaque année, l’utilisation de Facebook, Instagram, Snapchat et Twitter est LE ‘trend’ à suivre depuis quelques années, il est donc inévitable de passer à côté. 

Cette utilisation intensive est devenue une dépendance, les parents en sont presque rendus à diagnostiquer leurs jeunes pour obsession à leur cellulaire. Plusieurs diront aussi que c’est une obsession de publier des photos sur nos comptes Instagram, de fausses images de nous, pour que nos ‘followers’ pensent que nous vivons une vie incroyable, mais au final, incroyablement inventée. C’est un préjugé que plusieurs semblent partager, cette idée que les réseaux sociaux sont malsains pour les jeunes, dût au fait qu’ils ont tendance à se comparer aux images parfaites des autres, ce qui fait ensuite rabaisser leur confiance en soi. 

Par contre, je me dois d’ajouter que ce n’est pas le cas pour tous les utilisateurs. Beaucoup d’entre eux cherchent à renforcer leur image de façon 100% vraie, cherchent à influencer les gens de façon positive, à passer des messages sur l’environnement, le féminisme, la violence et au final, veulent utiliser leurs réseaux sociaux comme moyen d’influence positive vers un monde meilleur, et donc, vers le changement. D’après la spécialiste marketing web, Aurélie Sauthier, leur engagement et leur implication sociale sont beaucoup plus élevés, surtout au niveau de l’état de la planète. D’ailleurs, 60% des jeunes de la Génération Z ont l’intention de changer le monde, comparativement à 39% des membres de la Génération X. Surprenant non? La génération obsédée par son cellulaire est aussi celle qui cherche le plus à créer un changement collaboratif important à travers du petit monde des réseaux sociaux, surtout sur Instagram. La présence de la Génération Z sur Instagram est tellement importante, qu’il est devenu indispensable pour les compagnies, grosses ou petites, d’avoir une présence raisonnable sur les réseaux. Passer à côté de ce monde virtuel, c’est aussi passer à côté du marketing web: un marketing d’influence puissant. En tant qu’entreprise, passer à côté de ça, c’est aussi passer à côté de faire des ventes, d’augmenter sa notoriété, d’aller chercher un nouveau marché cible, d’observer la concurrence et d’influencer une génération qui cherche le changement. Cette présence permet aussi d’aller chercher une grande banque de données qui permet d’analyser le comportement d’achat, ce qui facilite le développement de la stratégie marketing.  Il est donc nécessaire pour une entreprise d’utiliser les réseaux sociaux pour grandir et se développer au travers de la génération qui deviendra notre futur. 

L’émergence de cette nouvelle génération apportera aussi des défis pour les marques déjà présentes sur Instagram puisqu’elle est en train d’inventer une nouvelle culture de consommation, dont les codes sont complètement différents des générations précédentes. Étant une étudiante en communication marketing à l’UQAM, et faisant partie de cette Génération Z, je confirme que la présence des réseaux sociaux, plus précisément d’Instagram, prend une place importante dans ma vie. C’est un sujet que nous abordons dans nos cours, dans nos conversations quotidiennes et dans nos vies en général. Voyons un peu comment l’utilisation d’Instagram a évolué à travers les années. En 2010, Kevin Systrom et Mike Krieger publient la première photo sur la plateforme de partage de photos.

Jamais ils ne croyaient qu’Instagram deviendrait une bête valant plusieurs milliards de dollars et qui serait utilisée par 500 millions de personnes. À ce moment-là, Instagram n’était pas encore disponible au public, l’insertion de la location n’était pas encore une option pour les utilisateurs et Mike n’avait écrit aucune légende. En ce qui concerne la qualité de la photo, les cofondateurs ont beaucoup travaillé pour atteindre ces niveaux de délicatesse pour la composition, la précision, et le montage. En 2011, le réseau social gagne ‘L’application de l’année’ par Apple et compte déjà 100 millions d’abonnés. Avril 2012; Facebook achète Instagram; juin 2013, les vidéos et la messagerie interne font leur apparition et l’application se développe de plus en plus pour enrichir l’expérience des utilisateurs. De 2014 à 2015, l’intégration progressive de la publicité sur le réseau social s’agrandit, et en 2016, le commerce en ligne via la plateforme se met en place. Le développement des fonctionnalités de l’application continue d’accroître avec l’apparition des ‘stories,’ de la vidéo en direct, la possibilité de partager des ‘posts’ en stories, et finalement IGTV qui prend forme en juin 2018, qui fait presque concurrence avec YouTube. 

Comme mentionné plus haut, il est indispensable pour une marque de développer une stratégie marketing Instagram étant donné que l’application est devenue une énorme communauté de jeunes, plus engagés que jamais, qui ont besoin et qui cherchent à être séduit de façon stimulante et satisfaisante. Maintenant que vous êtes au courant de l’ampleur de la chose, vous devez vous demander maintenant; mais comment aller chercher l’attention de la Génération Z en tant que marque sur Instagram? Laissez-moi vous dire que c’est tout un défi, je vous en parlerai davantage dans mon prochain article

Alice Burbidge-Izquierdo

Je me décris comme une personne prête à défoncer toutes les portes nécessaires pour arriver à mes buts. La communication me passionne que ce soit par le biais des mots, par les images ou les vidéos. J’essaye de laisser ma trace partout ou je passe afin d’améliorer tous les projets qui m’entourent. 3S est pour moi un terrain de jeux grandeur nature me permettant d’explorer ma créativité a son plein potentiel.